Stop aux pesticides tueurs d’abeilles!

Depuis plus de 60 ans, les colonies d’abeilles sont en déclin. Ce phénomène porte le nom de: “Syndrome d’effondrement des colonies d’abeilles“. Durant ces dernières années, ce syndrome s’est intensifié et soulève de grandes inquiétudes notamment en raison de l’importance écologique des abeilles.

Abeilles en danger

 Pour rentrer à la ruche, les abeilles s’orientent grâce à la position du soleil et aux repères visuels qu’elles mémorisent lors de leur butinage. Dans des conditions météorologiques mauvaises et étant exposées à des d’insecticides, leur capacité a utilisé leur mémoire spatiale est altérée et le chemin du retour se transforme en un véritable labyrinthe.  Pour plus d’informations: Inra

 L’utilisation des insecticides impactent fortement les colonies d’abeilles. Et parmi les pesticides les plus dangereux et les plus vendus dans le monde, les néonicotinoïdes surnommés “pesticides tueurs d’abeilles“. Ces produits toxiques agissent sur le système nerveux central des abeilles, empêchant les abeilles de s’orienter et allant jusqu’à causer une paralysie mortelle. Plusieurs études scientifiques ont démontré que les néonicotinoïdes diminuent le taux de survie des ruches notamment en hiver, et affaiblissent la santé des colonies.

La clé de notre alimentation

Notre alimentation dépend en grande majorité des insectes pollinisateurs.

  •  75% de la production mondiale de nourriture dépend des insectes pollinisateurs
  • 80% des plantes sauvages ont besoin d’insectes pollinisateurs pour se reproduire.
  • En France, 70% des espèces végétales recensées sont pollinisées par des insectes pollinisateurs dont certaines en dépendent entièrement.
  • Les insectes pollinisateurs permettent la production de plus de trois quarts des cultures dans le monde (notamment les cultures fruitières, légumières et les stimulants: cacao, café).

Les abeilles jouent un rôle primordial dans les écosystèmes. Si elles venaient à disparaître, les productions de graines et de fruits nécessaires à notre alimentation en seraient fortement impactées.

Il est donc urgent d’agir pour les protéger.

Un toit pour les abeilles

Sauvons les abeilles

Ce phénomène doit donc être stopper et chacun peut contribuer à le repousser grâce à de petits gestes simples.

Consommez du miel

Afin de soutenir les apiculteurs, vous pouvez acheter du miel produit près de chez vous.  De plus le miel est doté de multiples vertus. Il apaise le mal de gorge, la toux, et possèdent des propriétés cicatrisantes.

Fleurissez vos jardins 

Les mellifères sont les meilleurs espèces de fleurs pour les abeilles. En effet, elles sont sources de pollen, de protéines et de nectar. Elles possèdent également une morphologie qui s’adapte à celle des abeilles. Ces plantes permettent de subvenir à leurs besoins alimentaires.

Aménagez un point d’eau 

Pour leur survie, les abeilles ont besoin d’un point d’eau à proximité de leur ruche. L’eau permet de diluer le miel afin de nourrir les larves et de rafraîchir la ruche. Il faut prévoir un bassin peu profond pour éviter qu’elles se noient.

 

 

 

 

 

 

https://www.greenpeace.fr/abeilles-danger-fleau-aux-causes-multiples-aux-consequences-catastrophiques/

https://www.consoglobe.com/5-manieres-aider-abeilles-cg/2

 

Les commentaires sont clos.